L’Islande renonce à chasser le rorqual commun en 2016

Publié le Publié dans Protection

C’est une bonne nouvelle pour les baleines et tous les défenseurs de ces majestueux mammifères marins : l’Islande renonce à chasser la baleine en 2016. Du moins le Rorqual Commun.

rorqual commun
Rorqual commun. Photo : Aqqa Rosing-Asvid

Une seule entreprise islandaise, Hvalur hf, effectue encore cette chasse. En 2015, Hvalur hf a tué 155 rorquals communs. La société les dépèce et exporte cette viande à son seul client, le Japon. Or, les lourdeurs administratives japonaises ont fait renoncer Kristjan Loftsson, patron de cette entreprise, à pratiquer cette chasse pour l’année 2016.

Ce n’est donc que partie remise pour les baleines, qui devraient encore être chassées dans les années à venir. Le rorqual commun, deuxième plus grand mammifère, est pourtant une espèce menacée d’extinction selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), et protégée.

Cependant, tout n’est pas fini pour d’autres baleines. Le Petit Rorqual, ou Baleine de Minke, restera au menu des Islandais qui consomment encore, un peu, cette viande. La saison 2016 débutera en mai prochain. En 2014 par exemple, 24 baleines de Minke ont été tuées, alors que le ministère de la pêche avait donné son accord pour la chasse de 229 baleines. Il ne resterait que 3 % des habitants du pays à manger régulièrement de la viande de baleine. Quant aux touristes, 18 % déclaraient en consommer en 2014, lorsqu’ils visitent le pays, contre encore 40 % en 2009.

Le tourisme est en effet l’avenir des baleines en Islande. 200 000 des plus de 800 000 touristes du pays ont en effet observé des baleines lors de leur séjour en 2014. Cette industrie est donc beaucoup plus rentable et génère des retombées économiques bien supérieures à la chasse aux cétacés.