Le Déroulement

Les déplacements des baleines sont rythmés par les femelles, et se font pas petits groupes de deux à dix individus. Les femelles ouvrent la marche avec leurs baleineaux et sont accompagnées des plus vieux individus et des jeunes encore immatures, c’est-à-dire qui ne sont pas encore en âge de procréer. Les mâles reproducteurs ferment la marche avec les femelles en repos de cycle (puisque les baleines ont un petit tous les 2 ou 3 ans).

La cohésion sociale étant très forte chez l’espèce, les baleines qui n’ont pas une fonction de reproduction, aident les baleines qui mettent bas, protègent les petits, etc. On les appelle des « escortes » ou des « tantes ».

Exemple des Cachalots

Les femelles protègent les petits en formant une marguerite.


Source : Photo sous-marine de Gérard Soury

Les baleines se repèrent dans leurs déplacements grâce à la sensibilité de leur peau qui leur permet de différencier la température de l’eau et donc d’identifier les zones dans lesquelles elles se trouvent. On estime aussi que les baleines arrivent à distinguer les zones grâce aux variations de la force magnétique qui varient selon les endroits du globe.

Les cétacés à fanons jeûnent presque tout au long de leur migration, vivant sur leurs réserves de graisse pendant des périodes atteignant huit mois dans l’année. Dans le cas de femelles qui ont des petits lors de la migration, la perte totale de poids peut atteindre 50 %, ce qui, chez une femelle baleine bleue adulte, représente une perte de 81 tonnes.